Accueil » Informations » Les 10 maladies les plus courantes du bulldog anglais

Les 10 maladies les plus courantes du bulldog anglais

Avant de décider pour l’adoption d’un bulldog anglais, vous devez connaître les dix maladies qui les touchent le plus. Si dépistées à temps et si traitées de la bonne manière, ces maladies peuvent être guéries. Responsables de l’inconfort du bulldog anglais, mais aussi grandes responsables de sa mortalité précoce, ces maladies peuvent être dépistées en tenant en compte de la parenté de l’animal, mais aussi en l’emmenant à des contrôles de routines chez le vétérinaire dès son plus jeune âge. Un suivi médical continu pourrait vous éviter les interventions chirurgicales chez le bulldog anglais.

petit bully malade

  • 1 – Le reflux gastro-œsophagien

Les bulldogs anglais ont souvent un problème de reflux gastrique et œsophagien, car non seulement leur œsophage est assez court, mais aussi leur cardia manque d’élasticité. Cette maladie est donc liée à la malformation des voies digestives de l’animal. Il est possible d’éviter ce désagrément en surveillant l’alimentation de l’animal. Dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale au niveau de cette valve localisée à l’entrée de l’estomac s’impose.

  • 2 – L’hypoplasie de la trachée

L’hypoplasie de la trachée se caractérise par une atrophie de la trachée du bulldog anglais. On la reconnaît par la difficulté du chien à respirer par son intolérance à la chaleur et aux efforts physiques. Les bulldogs atteints de l’hypoplasie de la trachée ne doivent pas être soumis à de grandes activités physiques (trop longue promenade ou sport canin). Pour venir à bout de cette maladie, il faut une intervention chirurgicale.

  • 3 – Le syndrome brachycéphale

Il s’agit ici d’une malformation génétique qui est souvent la cause des deux maladies que nous avons énumérées. Le syndrome brachycéphale est propre aux animaux à face courte et se caractérise par l’essoufflement, les reflux gastriques, les syncopes et les difficultés respiratoires. Si l’animal est très infecté par le syndrome brachycéphale il faudra envisager une chirurgie. Toutefois, certains bulldogs anglais ayant des parents peu infectés peuvent vivre normalement avec le syndrome.

  • 4 – Les problèmes de gaz

Toujours à cause de leur morphologie écrasée, les bulldogs anglais ont souvent des problèmes de flatulence. Si vous voulez stopper ou réduire les problèmes de flatulence de votre bulldog anglais, donnez-lui de la nourriture facile à digérer comme le riz et la viande bien cuite. Il ne faut pas mettre d’huile sur sa viande sinon plus le riz est mou mieux c’est pour sa digestion. En outre, vous pouvez lui acheter du médicament contre les flatulences dans une pharmacie animalière.

  • 5 – L’hyperplasie de la glande de Harder

Cette maladie d’ordre ophtalmologique est un dérangement de la glande localisée en sous la troisième paupière de l’animal. L’animal atteint de la maladie a donc la glande de Harder qui se détache de son emplacement principal. Cette maladie se manifeste chez le bulldog anglais dès son jeune âge. Il est impératif de passer par une chirurgie réparatrice pour soigner l’hyperplasie de la glande de Harder.

  • 6 – L’ectropion, l’entropion et le distichiasis

Ces trois maladies sont également des maladies ophtalmologiques. L’ectropion se caractérise par une grande exposition de la conjonctivite à l’air provoquant l’assèchement des globes oculaires. L’entropion se distingue par une irritation des yeux et une formation de larme en continu à cause de l’orientation des poils vers la cornée. Le distichiasis est similaire à l’entropion. Des soins au collyre ou une petite chirurgie peuvent être faits pour remédier à ses trois maladies.

  • 7 – La kératoconjonctivite sèche

La kératoconjonctivite sèche est un manque de larme qui provoque l’assèchement de la surface de l’œil du bulldog anglais. Si cette maladie n’est pas traitée à temps, la surface de l’œil du bulldog pourrait être complètement endommagée. De ce fait, il est important de traiter le bulldog anglais de cette maladie dès qu’elle se présente pour ne pas qu’il perde sa vue assez tôt. Le vétérinaire vous prescrira un gel immunomodulateur pour soigner la kératoconjonctivite sèche du bulldog.

  • 8 – La pyodermite

Cette maladie est une infection dermatologique qui se caractérise par une lésion entourée de rougeur sur certaines parties de la peau du chien. Avant de traiter cette maladie, il convient de faire des analyses bactériennes chez le vétérinaire. Les soins proposés pourraient se limiter à l’utilisation d’un shampoing, d’une pommade ou d’une lotion antibactériens, mais dans les cas les plus aggravés un vaccin ou un traitement aux antibiotiques s’imposent.

  • 9 – L’allergie

Les bulldogs anglais sont vraiment des chiens très fragiles. Ils peuvent avoir des éruptions cutanées ou encore présenter une perte de poil conséquente à cause d’une allergie alimentaire ou une allergie à des produits de soin. La plupart du temps, une prise d’anti allergène peut suffire à traiter l’allergie chez le bulldog. Pour dépister une allergie chez un bulldog anglais il ne faut bien suivre son contrôle de routine chez le vétérinaire.

  • 10 – L’infection bactérienne des plis

Les plis présents sur la peau du bulldog anglais peuvent constituent des nids parfaits pour les bactéries. Souvent humide, car peu aérés les interstices de ces plis s’infectent s’ils ne sont pas traités par des antiseptiques ou par des produits qui diminuent la moiteur. Pour éviter la prolifération des bactéries dans ces zones à risque, le mieux serait de demander le meilleur produit antiseptique au vétérinaire. Certains éleveurs décident de faire faire une intervention chirurgicale à leur bulldog anglais pour réduire ces plis.

sick bulldog

Ces dix maladies fréquentes chez le bulldog se guérissent donc pour la plupart par la chirurgie. Cependant, peu importe la maladie, la première chose à faire à sa survenue est la consultation chez le vétérinaire. En outre, pour dépister certaines maladies, il est nécessaire de faire suivre son bulldog anglais par un vétérinaire. Un contrôle de routine chez le vétérinaire peut se faire tous les trois mois pour un jeune bulldog et préférablement tous les mois pour le bulldog sénior.

Prenez soin de votre Bulldog - Assurez-le !

Cliquez-ici pour comparer les assurances

Commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*