Accueil » Santé » La reproduction du bulldog anglais : après la saillie

La reproduction du bulldog anglais : après la saillie

bulldog anglais apres saillie

Fausse grossesse

Rappelez-vous que les symptômes de fausse grossesse sont normaux et assez fréquents chez les chiennes qui ont ovulé et n’ont pas procédé à une saillie. Les symptômes peuvent être réellement très similaires à ceux d’une véritable grossesse. Il sera ainsi possible de distinguer avec certitude une fausse d’une vraie grossesse entre le 35e et le 45e jour après la saillie. À ce moment-là, le squelette de l’embryon commence à se calcifier et on pourra donc vérifier une grossesse en palpant le ventre de la femelle, le symptôme de grossesse le plus clair étant en effet le caractère particulièrement dur du ventre de la femelle. Un autre test encore plus sûr mais beaucoup plus cher, est de procéder à une échographie chez le vétérinaire. L’échographie aura cependant le mérite de donner des informations relatives au nombre de chiots qui composent la portée.

Environ deux mois de grossesse

Comptez entre 59 et 63 jours avant que les chiots ne naissent. Assurez-vous d’avoir pris toutes les mesures nécessaires pour recevoir les nouveau-nés comme il se doit. Sachez également que le sperme du mâle peut résister jusqu’à 7 jours dans le ventre de la femelle. Il est donc tout à fait possible que l’ovule n’ait été fécondé que 7 jours après la saillie, ce qui peut expliquer des retards dans les calculs de naissance ; le chiot peut ainsi naître jusqu’à 70 jours après la saillie.

Une semaine avant la mise à bas

Il vous faudra être très attentif une semaine avant la date supposée de mise à bas. À cette date, appelez votre vétérinaire pour qu’il soit lui aussi préparé à recevoir la portée. Sachez que la femelle arrête généralement de manger 24 heures avant de commencer le travail d’accouchement.

La préparation d’un « nid »

Sachez également qu’environ une semaine avant la mise à bas, la femelle commencera à préparer l’arrivée de ses petits et à leur construire un « nid ». Il vous faudra donc donner à votre animal tout ce dont il a besoin pour pouvoir préparer cette arrivée du mieux possible ; une boîte avec des tiroirs et du papier journal (de couleur noire et blanche uniquement) sont ainsi l’idéal. Vous devrez aussi rendre votre maison sans danger pour votre bully et ses petits.

nid bulldog anglais

La perte des eaux

Sachez que si votre femelle bully produit soudainement un liquide de couleur verdâtre, cela signifie très probablement qu’elle a commencé à perdre les eaux. La naissance du premier chiot sera alors imminente. L’intervalle entre la naissance de chacun des chiots varie généralement entre quelques minutes et une demi-heure. Si la femelle présente des contractions continues sans pour autant donner naissance aux chiots, cela peut être relativement inquiétant.

La césarienne est très fréquente

Même si depuis quelques années les femelles sont de plus en plus autonomes au niveau de l’accouchement, les césariennes restent extrêmement fréquentes chez les bouledogues anglais ; on pratique une incision dans environ 95 % des cas. Sauf si votre vétérinaire a clairement dit que votre chienne était capable de mettre bas seule, il vous faudra donc prévoir une césarienne à la clinique vétérinaire. Il s’agit d’une procédure délicate qui doit être confiée à un spécialiste, prévoyez donc une mutuelle pour votre chien.

Prévoyez une césarienne à l’avance

S’il est important de prévoir l’éventualité à l’avance, il faudra cependant laisser à la chienne la chance d’accoucher naturellement, et surtout, il faudra éviter de réaliser une césarienne trop tôt, l’on s’exposerait en effet au risque de graves complications. Ne prenez pas la décision de pratiquer une césarienne simplement parce que votre chienne est à 63 jours de grossesse, en effet, comme cela a été expliqué précédemment, cela peut être tout à fait normal.

Dans tous les cas, il est toujours mieux de se rendre chez le vétérinaire dès que les premiers signes d’accouchement apparaissent. En effet, même si une césarienne n’est pas prévue, il est fréquent qu’un chiot soit mal placé et bloque le passage des autres, obligeant le vétérinaire à inciser.

Adaptez l’alimentation de la chienne

Essayez de changer l’alimentation de la chienne enceinte à partir du 35e jour de grossesse plus ou moins. Il vous faudra en effet commencer à mélanger son alimentation normale avec de l’alimentation pour chiots. La chienne enceinte aura besoin d’un régime haut en calorie très proche de celui du chiot. En effet une alimentation riche lui permettra de supporter l’accouchement et l’allaitement qui s’ensuit. Demandez cependant conseil à votre vétérinaire pour savoir quel type d’alimentation il vous faudra fournir exactement, en effet un excès de calcium peut par exemple être très mauvais pour la femelle enceinte.

Soyez en contact avec votre vétérinaire

Il vous faudra connaître les procédures d’urgence de votre vétérinaire avant l’accouchement. Vous devrez savoir s’il opère dans une clinique vétérinaire, dans on propre cabinet et toujours avoir un numéro où le joindre. Vous devrez toujours garder ce numéro à portée de main.

Prenez soin de votre Bulldog - Assurez-le !

Cliquez-ici pour comparer les assurances

Commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*