Accueil » Santé » La reproduction du bulldog anglais : avant la saillie

La reproduction du bulldog anglais : avant la saillie

SUIVEZ CES QUELQUES CONSEILS AVANT DE CROISER VOTRE BULLY

Renseignez-vous

Parlez-en avec un vétérinaire qui connaît bien les bouledogues et faites des recherches. Assurez-vous que votre animal soit assez en forme pour supporter une grossesse.

saillie bulldog anglais

Croisez le meilleur avec le meilleur

Seules les femelles en bonne santé qui ont eu leurs chaleurs au moins deux fois, qui ont au moins 18 mois, qui descendent de parents sans défauts majeurs peuvent être considérées. La chienne qui descend d’une mère qui est capable de mettre bas seule est vraiment la candidate idéale pour réaliser une saillie.

Assurez-vous d’un engagement

Ne reproduisez votre chien que si vous avez les moyens de générer un engagement à long terme quant à la saillie, mais également quant à la prise en charge de la santé et la sécurité de la chienne et des chiots. De nombreux propriétaires de chiens ne recherchent qu’un bénéfice financier et acceptent la saillie alors qu’ils n’ont aucune expérience et ne savent rien à la reproduction des chiens. Ils veulent donc juste se remplir les poches, et bien souvent le bully paiera les frais de leur inconscience, ne commettez pas cette erreur !

Sachez qu’il s’agit d’un processus compliqué

Cette saillie ne consiste pas simplement à mettre deux chiens ensemble et laisser faire, il ne s’agit pas non plus de croire que la mère mettra bas seule et élèvera ses chiots sans la moindre aide. Si vous n’êtes pas attentif à ces questions, votre chienne pourrait subir des dommages qui la marqueraient pour plusieurs années. Si vous avez réellement pris la décision de croiser votre chienne avec un autre bully, prenez le temps de comprendre comment ça marche, parlez avec d’autres personnes qui ont vécu ce processus, allez à des expositions. Une fois que votre décision est prise, faites en sorte de vous procurer de l’aide. Trouvez quelqu’un qui ait suffisamment d’expérience pour être votre mentor, une personne qui soit disposée à vous enseigner et vous conseiller si vous en avez besoin. Sachez également qu’il vous faut être propriétaire d’un boubou depuis plusieurs années pour réaliser la reproduction dans les meilleures conditions.

Améliorez la race

Faites en sorte de trouver le « couple » idéal pour votre boubou. L’idée est en effet d’améliorer la race. Il n’existe qu’une seule bonne manière de réaliser un croisement, c’est-à-dire d’aimer les boubous et avoir pour objectif d’améliorer leur race. En tous cas, la première règle à suivre est de ne pas faire de mal à l’animal. Faire se reproduire des bulldogs est une chose compliquée, chère et qui prend beaucoup de temps. C’est un engagement de 24 heures par jour ! Une fois que vous avez décidé que c’est ce que vous voulez et que vous vous êtes suffisamment renseigné, vous devrez ensuite réfléchir au processus que vous allez mettre en place. Quelle méthode utiliserez-vous pour améliorer la race ? Quel est votre plan? Le chiot nécessitera un cadre rassurant et aimant, ainsi que de multiples soins durant plusieurs années, soyez prêt à prendre soin d’un chiot bulldog anglais !

Les bulldogs ce n’est pas ce qui manque

Souvenez-vous qu’il y a énormément de chiens dans le pays ; les refuges sont pleins d’animaux à la recherche de foyers. De nombreux chiens dont on ne connaît pas bien l’origine ont des problèmes de santé qui seront transmis aux futures générations au moment de les croiser. La plupart des gens ne font pas de recherches de pédigrée au moment d’acquérir un animal. Il est important de savoir que la majorité des boubous qui se retrouvent dans des refuges pour animaux sont abandonnés pour des problèmes de santé qui sont la plupart du temps d’origine génétique. Il faudra donc être très attentif à faire le bon choix pour améliorer la race.

Soyez conscient des risques

Il existe de nombreux cas de décès tant de la mère que du chiot au moment de l’accouchement ou par après, voire même durant la grossesse. Il faudra donc suivre de très près le processus.

La période de chaleur

Il vous faudra également savoir que le cycle de chaleur de la femelle est généralement de trois semaines, certains cycles sont parfois plus courts : de 7 à 10 jours. La durée qui sépare ces périodes de chaleur varie entre 4 et 12 mois. Il existe donc des variations importantes entre les animaux. Sachez également que durant les premiers jours des chaleurs, la femelle saigne et ne tolèrera pas la saillie. La période qui suit la fin des saignements est par contre la plus propice à la reproduction. Préparez-vous donc à voyager en voiture avec votre bully pour la saillie.

deux bulldog anglais

Stérilisez votre boubou si vous ne voulez pas la reproduire

Si vous ne désirez pas reproduire votre chien, il vaudra mieux la stériliser ; en effet, les effets positifs sur la santé seront nombreux. Le risque de développement de troubles liés aux tumeurs mammaires ou utérines sera en effet fortement diminué. Prenez garde cependant à ne pas la stériliser durant la période de chaleur.

Prenez soin de votre Bulldog - Assurez-le !

Cliquez-ici pour comparer les assurances

Commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*